Nuit Blanche 2014

 

Lorsque Timothé m’a téléphoné, que l’on a parlé de ce projet pour la Nuit Blanche, j’ai pensé : je vais travailler avec cet homme. Il y a des gens, comme ça, que l’on reconnait dans la qualité des silences entre les phrases. La pertinence de l’approche. Si le travail de création est solitaire, son développement trouve sa force dans le collectif : discussions des heures avec des inventeurs, des artistes, des artisans pour mener à bien une idée. La faire passer de son existence mentale à son existence physique.

 

Depuis plus de vingt ans, je me dis faire de l’ombre plus que de la lumière. Il sera ici, dans cette réflexion collégiale, question d’ombre, de lumière, de reflet, d’espace dévoilé, d’étonnement.

 

Quel plaisir donc de travailler avec cette complice de longue date qu’est Vanessa Vaugeois, avec Blandine Didry qui m’accompagne depuis quatre ans et va maintenant prendre son indépendance et avec la Sophiste, des voisins rennais aux talents multiples !